Accueil > Planète Bleue > Petite histoire de viande : le porc

Petite histoire de viande : le porc

mercredi 10 janvier 2007, par GM

Soucieux d’améliorer le goût de sa viande, un conglomérat de charcutier a demandé à un chimiste, le professeur Dantzer, à bordeaux, de résoudre une énigme.


Les charcutiers s’étaient en effet aperçu que, de plus en plus, la chair des porcs était imprégnée d’un arrière goût d’urine qui la rendait impropre à la consommation. Le professeur Dantzer a mené son enquête dans les abattoirs et fini par comprendre. Les porcs au goût d’urine prononcé étaient ceux qui avaient le plus conscience de leur situation et du coup angoissaient le plus avant de mourir. Le professeur Dantzer préconisa deux solutions pour résoudre ce problème : Un calmant ou la non-séparation du porc d’avec ses proches.

Dantzer s’était en effet aperçu que, lorsqu’on laissait le porc auprès de ses petits, l’animal acceptait sa situation et ne stressait pas. Ce fut la solution du calmant qui fus choisie. Si bien qu’en avalant du porc, les consommateurs ingurgitent en même temps le valium qui a servi à calmer l’animal. Or le valium a un petit inconvénient : il crée une accoutumance. Ensuite l’humain a besoin de retrouver régulièrement sa quantité de Valium pour ne pas lui-même angoisser...



Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu - Bernard Werber




Voir en ligne : Wikipedia.org

1 Message

Répondre à cet article