Accueil > Exprim’arts > Spiral Tribe

Spiral Tribe

mardi 10 août 2010, par GM

Spiral Tribe, était un sound system tekno originaire de Londres, actif pendant la première moitié des années 1990 et à l’origine du mouvement des free party en Europe. Leurs DJ et livers jouaient principalement les sous-genres de la musique electro comme l’acidcore, le breakbeat, le transcore, le hardtek et la techno hardcore .

.

Les Spiral organisent leur première fête au Royaume-Uni en octobre 1990. Très vite avec d’autres sounds systems technos ils se rapprochent des travellers, dont ils adoptent le mode de vie nomade. Ils se produisent ainsi dans plusieurs free festivals, événements emblématiques de la culture traveller. Emportant avec eux tout le matériel nécessaire à l’organisation de leurs fêtes, ils organisent de nombreuses free party dans divers lieux squattés, essentiellement dans le sud de l’Angleterre.

En mai 1992, le sound system participe au festival de Castlemorton qui attire environ 30 000 personnes, le plus grand événement de ce type à l’époque. À la fin du festival, les membres des Spiral sont arrêtés et inculpés sous la charge de « conspiration en vue de créer un trouble à l’ordre public ». Le procès qui a lieu en 1994 est l’un des plus longs et coûteux de l’histoire britannique, s’étendant sur près de quatre mois. À l’issue du procès, tous les accusés sont acquittés.

En 1993, plusieurs membres de la Spiral Tribe gagnent la France, fuyant la répression au Royaume-Uni. Ils organisent ce qu’ils appellent alors des « free party », on retiendra le teknival de Fontainebleau ou celui de Tarnos en 1995 dans les Landes.
Les Spiral ont ainsi contribué à l’émergence de nombreux sound systems français tels que les TNT, Hérétik, Troubles fêtes, Tomahawk, Infrabass, Nomads, Foxtanz et OQP, dont beaucoup ont décidé de les imiter après avoir assisté à l’une de leurs soirées.

Pendant cette période, le sound system voyage aussi beaucoup. Ils ont ainsi participé à l’organisation du premier teknival CzechTek en République tchèque en 1994, événement devenu annuel par la suite. Ils ont également organisé des free party et teknivals aux Pays-Bas, en Allemagne, Espagne, Italie et aux États-Unis répandant sur leur passage leur conception de la free party. Les Spiral se sont séparés vers 1996, certains membres fondant de nouveaux collectifs, d’autres entamant des carrières solos.

Les idées des Spiral Tribe peuvent être résumées par le slogan « free music for free people ». Cette philosophie dénonce l’industrie musicale et culturelle, prône et applique l’autogestion, l’autonomie, le respect de l’environnement. Elle comprend une critique du capitalisme, une certaine tendance vers l’anarchisme et est proche du mouvement des « Zone d’autonomie temporaire » théorisées par Hakim Bey. Musicalement, les Spiral ont été influencés par l’acid house, et par le fameux club de Manchester The Haçienda, qui a fait découvrir à toute une génération ce qu’était la musique électronique amplifiée.


Voir en ligne : Spiral-tribe.org

Répondre à cet article