Accueil > Planète Bleue > Planète Terre, les grandes plaines

Planète Terre, les grandes plaines

mardi 1er mai 2012, par GM

Réalisée pour la BBC en 2006 par Alastair Fothergill, puis diffusée sur Arte en 2008, cette remarquable série en onze épisodes brosse un impressionnant portrait de la Terre, sa faune, sa flore, via des séquences à couper le souffle.
Cet épisode est consacré aux grandes étendues de la savane africaine, des steppes de l’Asie, de la toundra de l’Arctique et des prairies d’Amérique du Nord.


.
Les plaines les plus vastes de la planète représentent plus d’un quart des terres émergées du globe. Le même organisme vivant est au coeur de chacune d’elles : l’herbe. Cette simple plante nourrit les plus vastes troupeaux de toutes les espèces animales de la planète.

Le travailleur à bec rouge, forme des colonies qui parcourent la savane africaine et dévorent les graines de prairie. Chaque année, des troupeaux entiers de gnous se déplacent en masse vers l’est de l’Afrique à la recherche de nouveaux pâturages. Dans l’Arctique, les caribous parcourent, eux, plus de 3 000 km à travers la toundra pour trouver de quoi brouter. Il aura fallu trois ans de tournage pour réussi à filmer l’animal de pâturage le plus mystérieux de tous : la très farouche gazelle de Mongolie. Selon les scientifiques, cette région reculée de l’Asie en compterait deux millions, mais rien n’est moins sûr. Seule une poignée de personnes ont été témoins de leur migration annuelle.

C’est à 6 000 m d’altitude, sur les pâturages les plus élevés de la planète, le plateau tibétain, que l’on trouve les mammifères vivant à la plus haute altitude sur terre. Bien que le sol soit gelé et aride, le yack, l’âne sauvage et le pika, un cousin du lapin vivant à la surface du sol, habitent ces plaines austères. Le renard du Tibet, animal insaisissable à l’apparence étrange, est filmé pour la toute première fois en train de chasser le pika.

Les hautes plaines herbeuses du nord de l’Inde, trempées par les pluies de la mousson et baignées par le soleil des tropiques, abritent des espèces très variées : éléphants, rhinocéros, ou encore le très rare sanglier nain, le plus petit cochon sauvage qui existe. Comme les plaines de l’Inde, la savane tropicale africaine se couvre d’une végétation luxuriante pendant la saison des pluies, mais, quand vient la saison sèche, elle devient une immense étendue de poussière. Au Botswana, d’immenses troupeaux de buffles et d’éléphants parcourent des centaines de kilomètres à la recherche d’eau et de pâturages.

Planète Terre a suivi pendant six semaines un groupe de trente lions, un des plus importants en Afrique, et les a filmés en train d’essayer de chasser les éléphants autour de l’un des quelques points d’eau restants. Nuit après nuit, tenaillés par la faim, les lions jaugent la force des différents éléphants. En utilisant du matériel de prise de vue nocturne très sophistiqué, les équipes filment de très près les affrontements terribles qui s’ensuivent, jusqu’à ce que le groupe de lions jette son dévolu sur un jeune éléphant assoiffé.

Considérée comme la meilleure série documentaire sur la faune et la flore sauvages jamais réalisée, cette série a nécessité cinq ans de tournage et fait partis des plus gros budgets documentaires de la BBC. Un documentaire époustouflant à ne pas manquer.



Voir en ligne : Wikipedia.org

Répondre à cet article