Accueil > Planète Bleue > Oeuf

Oeuf

dimanche 10 juin 2007, par GM

L’oeuf d’oiseau est un chef-d’oeuvre de la nature. Admirons tout d’abord la structure de la coquille. Elle est composée de cristaux de sels minéraux triangulaires.


Leurs extrémités pointues visent le centre de l’oeuf. Si bien que, lorsque les cristaux reçoivent une pression de l’extérieur, ils s’enfoncent les uns dans les autres, se resserrent, et la paroi devient encore plus résistante.

À la manière des arceaux des cathédrales romanes, plus la pression est forte, plus la structure devient solide. En revanche, si la pression provient de l’intérieur, les triangles se séparent et l’ensemble s’effondre facilement. Ainsi, l’oeuf est, de l’extérieur, suffisamment solide pour supporter le poids d’une mère couveuse, mais aussi suffisamment fragile de l’intérieur pour permettre à l’oisillon de briser la coquille pour sortir.

Celle-ci présente d’autres qualités. Pour que l’embryon d’oiseau se développe parfaitement, il doit toujours être placé au-dessus du jaune. Il arrive cependant que l’oeuf se renverse. Qu’importe le jaune est cerné de deux cordons en ressort, fixés latéralement à la membrane et qui servent de suspension. Leur effet ressort compense les mouvements de l’oeuf et rétablit la position de l’embryon, à la façon d’un ludion. Une fois pondu, l’oeuf subit un brutal refroidissement, entraînant la séparation de ses deux membranes internes et la création d’une poche d’air. Celle-ci permettra au poussin de respirer quelques brèves secondes pour trouver la force de casser la coquille et même de piailler pour appeler sa mère à l’aide en cas de difficulté.



Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu - Bernard Werber

Voir en ligne : Wikipedia.org

Répondre à cet article