Accueil > Cyber Culture > Maya, le monde perdu

Maya, le monde perdu

jeudi 13 novembre 2008, par GM

Elles ont frappé l’imagination des conquérants espagnols par leur splendeur. Les civilisations disparues de l’Amérique précolombienne survivent aujourd’hui à travers les vestiges de leurs cités légendaires et les rites de leurs descendants. Des Andes au Mexique, cette série offre un fantastique voyage dans le monde perdu des Mayas.


Dans les jungles mexicaines ou guatémaltèques et sur les contreforts andins, les ruines de leurs villes et de leurs temples témoignent de la richesse et du raffinement de leurs cultures.
L’arrivée des Espagnols sur le continent américain au XVe siècle a accéléré leur disparition et inscrit dans le sang la chute brutale de leurs empires.

A partir de 250 avant Jésus-Christ jusqu’au VIIIe siècle de notre ère, les Mayas sont les premiers à régner sur l’Amérique centrale. Le Yucatán et les forêts du Chiapas et du Petén abritent les cités qui symbolisent leur puissance. Tikal est sans doute celle qui impressionne le plus aujourd’hui par la hauteur de ses temples. Le culte sacré qui y est rendu aux rois jusqu’après leur mort témoigne de la croyance des Mayas en l’éternité. Les "enfants du maïs", grands observateurs du ciel, connaissent bien les cycles du temps et développent ainsi leurs cultures agricoles. Pas suffisamment productrices cependant pour faire face à l’augmentation de la population et contrer la famine. Les rivalités croissantes et les guerres fratricides qui opposent ses 70 cités mènent finalement l’Empire maya à sa perte.

Ces villes fantômes, qui jadis comptaient plusieurs dizaines de milliers d’habitants, défient l’imagination et la raison. Comment de telles cités ont pu voir le jour dans des milieux hostiles et parfois en l’absence des ressources indispensables à la survie ? Comment expliquer de tels degrés de civilisation, une organisation à l’échelle d’empires ?

Grâce aux reconstitutions, aux images de synthèse et aux interventions d’historiens, cette série en trois volets entraîne le téléspectateur à la découverte de ces civilisations qui ont rayonné par leurs arts, leurs sciences et leur niveau de développement. La série conduit à reconsidérer ces épisodes extraordinaires de l’histoire de l’humanité qui laissent aujourd’hui l’observateur à la fois admiratif et perplexe.



Voir en ligne : Wikipedia.org

Répondre à cet article