Accueil > Planète Bleue > Le Ginkgo Biloba

Le Ginkgo Biloba

jeudi 21 décembre 2006, par GM

Des arbres, l’un des plus intriguants et un arbre chinois : le ginkgo biloba. C’est à ce jour l’arbre le plus ancien recensé. On pense qu’il existe depuis 150 millions d’année. C’est aussi le plus résistant. Après l’explosion nucléaire d’Hiroshima il fut le premier à repousser, à peine un an après, sur les zones contaminées.

Il existe chez les Ginkgos des arbres mâles et des arbres femelles et on remarque même, lorsque le mâle et la femelle sont à une distance allant jusqu’à plusieurs centaines de mètres, qu’ils ont tendance à se pencher l’un vers l’autre. Pour se reproduire, il faut que le pollen de l’arbre mâle vole vers l’arbre femelle. Leur union donne un fruit qui en pourrissant (avec une odeur assez désagréable) libère des graines qui feront pousser un arbrisseau.

En chine, le Ginkgo Biloba, nommé Yinshing (abricot d’argent), est utilisé pour ses vertus thérapeutiques. C’est un antioxydant, il améliore l’efficacité du système immunitaire et ralentit le vieillissement des cellules. Il agit aussi sur la métabolisme du glucose dans le cerveau. Au Tibet, les moines absorbent des décoctions de feuilles de Ginkgo pour rester éveillé durant les séances nocturnes de méditation.

Dans les pays occidentaux, il est de plus en plus implanté pour sa résistance non seulement à tout les parasites naturels, mais aussi à la pollution. On a retrouvé des Ginkgos, âgés de 1200 ans.


Encyclopedie du savoir relatif et absolu - Bernard Werber



Voir en ligne : Wikipedia.org

Répondre à cet article