Accueil > Cyber Culture > L’origine du père noël

L’origine du père noël

lundi 8 janvier 2007, par Petit poney

A l’origine du vieil homme joyeux et bedonnant qui distribue des cadeaux aux enfants sages, la nuit du 24 au 25 décembre, on trouve un personnage fêté depuis longtemps, patron des enfants. Il s’agit bien sûr de Saint Nicolas.


Le nom hollandais de ce saint est Sinter Klaas. Lorsque certains hollandais émigrèrent aux Etats-Unis, ils déformèrent le nom en Santa Claus. Déjà, ce personnage de légende était censé offrir des jouets aux enfants. La première vraie apparition du Père Noël se trouve dans les contes écrits par Clement Clark Moore. L’homme est dans son traîneau tiré par des rennes. Il passe par la cheminée pour apporter des cadeaux. Ce conte est sans doute inspiré des contes qui existaient déjà plusieurs siècles auparavant et où il était question de lutins et d’un vieillard qui offre des cadeaux la nuit de Noël : un Père Noël avant l’heure.

Dans un de ses contes, cet écrivain dit le nom des rennes, au nombre de huit. Plus tard, dans un poème de Robert May, un neuvième les rejoindra, le fameux Rudolf qui illumine la nuit grâce à son nez rouge.

Dans un journal de New York, le « Harper’s Illustrated weekly », Thomas Nast dessina Santa Claus avec ses rennes et un costume agrémenté de fourrure blanche. En 1885 dans ce même journal, on précisa que Santa venait du Pôle Nord. Georges P. Webster, un écrivain, dit que c’était là, dans les glaces, que se trouvait la maison du vieil homme, mais surtout sa fabrique de jouets. En 1890, Jenny Nystrom, artiste de Suède, dessina une série de cartes postales représentant Santa Claus barbu et tout de rouge vêtu.

En 1931, Coca-Cola lanca une publicité pour encourager les enfants à boire aussi en hiver. Santa Claus, vêtu de rouge et blanc, les couleurs de la marque mais aussi celles du Saint Nicolas original, buvait une bouteille de Coca-Cola. Grâce à cette publicité, l’image du « Père Noël » se répandit dans le monde entier.

Au départ, l’intervention de ce nouveau personnage aux allures commerciales dans une fête chrétienne a provoqué des remous. Plusieurs manifestations ont eu lieu, on a brûlé l’effigie du gros barbu. Mais le Père Noël est rapidement devenu si populaire qu’on a fini par l’accepter. Aujourd’hui, cette tradition est intégrée à la civilisation occidentale. Des peuples dont le christianisme n’est pas la religion principale fêtent aussi Noël et le Père Noël, célébrant plus une fête familiale et commerciale que la « naissance du Christ ».

Ainsi, le Père Noël revint métamorphosé et modernisé en Europe, d’où Saint Nicolas était parti à l’origine. C’est une longue suite de transformations, d’adaptations et d’ajouts qui ont créé sa légende d’aujourd’hui.Dans certaines régions, le Père Noël est censé être accompagné du Croquemitaine, ou Père Fouettard, lequel était déjà présent dans la légende du Père Noël.

En Alsace, on a pris l’habitude de placer un sapin à l’intérieur de la maison, puis de le décorer. Le sapin est utilisé car il ne perd jamais ses aiguilles, c’est un symbole de vie. Sur ses branches sont disposées des « offrandes ». Cette coutume, qui venait au départ d’Allemagne, s’est répandue dans les pays nordiques, avant d’être connue chez les chrétiens de toute la planète.



Voir en ligne : Wikipedia.org

Répondre à cet article