Accueil > Hypercomplex > Alphabet grec

Alphabet grec

dimanche 23 mars 2008, par Petit poney

L’alphabet grec qui à été créé sur le modèle de l’alphabet phénicien et tel qu’on le lit actuellement est le résultat de plusieurs siècles d’évolution, au cours desquels les minuscules ont été créées et les diacritiques ajoutés.

- Histoire :

Suite aux conquêtes d’Alexandre le Grand, la culture et l’écriture grecques se répandirent dans une grande partie du bassin méditerranéen. Par exemple, en Égypte, le brassage culturel amena la création de l’écriture copte, inspirée du grec oncial, et complétée par six lettres originales tirées de hiéroglyphes démotiques. Il est encore utilisé de nos jours, à peine simplifié, en Grèce. L’alphabet grec est à l’origine de plusieurs autres alphabets dont, pour les plus célèbres :

* l’étrusque, qui a donné naissance directement à l’alphabet latin ;
* divers alphabets anatoliens dont le carien, le lycien, le lydien, le pamphylien, le phrygien et le sidétique ;
* le cyrillique utilisé par les slaves orthodoxes et qui a été étendu au monde soviétique ;
* le gotique ;
* l’alphabet copte.

- Application moderne :

Dans le milieu scientifique (mathématiques, physique, etc.), on utilise encore les lettres de l’alphabet grec pour désigner les données à valeurs variables. Le mot français alphabet provient des deux premières lettres de l’alphabet grec : alpha (α) et bêta (β). Si ces mots n’ont aucune signification précise en grec, on sait cependant que ce sont des adaptations de termes sémitiques, dans l’ordre « bœuf » et « maison ». En adaptant l’écriture phénicienne à leurs besoins (tout en lui conservant l’ordre levantin), les Grecs ont transformé le coup de glotte ─ noté par l’ancêtre d’alpha.

- L’alphabet grec classique :

L’alphabet grec provient de l’alphabet phénicien. Il s’écrit de gauche à droite ; dans les stades les plus anciens, il a pu s’écrire de droite à gauche ou en boustrophédon. Il compte actuellement vingt-quatre lettres ; sachant que c’est une écriture devenue bicamérale, chaque lettre possède deux variantes, capitale et minuscule.

Deux lettres possèdent des variantes contextuelles, bêta (dans les éditions françaises seulement) et sigma. Les noms des lettres, qui n’ont aucune signification en grec (à part quelques-unes comme omicron « petit o » par opposition à oméga « grand o », epsilon « e simple » et upsilon « u simple ») sont vraisemblablement d’origine araméenne et respectent encore l’ordre levantin de l’alphabet cunéiforme d’Ougarit.

Il existait dans l’Antiquité de nombreuses moutures de l’alphabet, selon les régions et les cités. L’alphabet classique provient du modèle ionien, choisi par la cité d’Athènes en 403 avant l’ère chrétienne en remplacement du modèle attique. La langue d’Athènes étant devenue celle du monde grec dans son ensemble en tant que koinè, c’est ce même modèle ionien qui s’est imposé partout ailleurs, faisant ainsi disparaître des lettres dites « archaïques » (digamma, koppa, sampi). Au cours des siècles, d’un alphabet composé de capitales, il a été enrichi, surtout au Moyen Âge, de minuscules et de signes annexes, dont la ponctuation et de nombreux signes diacritiques. Ceux utilisés dans les éditions modernes sont décrits dans l’article Diacritiques de l’alphabet grec. Le modèle actuel est donc le résultat de plusieurs siècles d’utilisation. Telle ou telle minuscule, par exemple, est une invention byzantine, telle autre la lettre capitale tracée en plus petit. Les nombreuses ligatures et graphies médiévales sont sorties d’usage entre le XVIIIe et le XIXe siècle. On en trouve cependant encore la trace dans la numération alphabétique, laquelle a aussi conservé la mémoire de lettres plus anciennes :


Α α ἄλφα άλφα Alpha a [a]
Β β (var. ϐ) βῆτα βήτα Bêta
var : Bêta courbé b [b]
Γ γ γάμμα γάμμα
γάμα Gamma g
(n devant γ, κ, ξ, χ) [g]
([ŋ] devant γ, κ, ξ, χ)
Δ δ δέλτα δέλτα Delta d [d]
Ε ε εἶ ἒ ψιλόν έψιλον Epsilon e [e]
Ζ ζ ζῆτα ζήτα Zêta z [dz]
Η η ἦτα ήτα Êta ê [ɛ]
Θ θ θῆτα θήτα Thêta th [t]
Ι ι ἰῶτα ιώτα
γιώτα Iota i [i]
Κ κ κάππα κάππα
κάπα Kappa k [k]
Λ λ λάϐδα λάμϐδα λάμδα
λάμβδα Lambda l [l]
Μ μ μῦ μι
μυ Mu m [m]
Ν ν νῦ νι
νυ Nu n [n]
Ξ ξ ξεῖ ξῖ ξι Xi x [ks]
Ο ο οὖ ὂ μικρόν όμικρον Omicron o [o]
Π π πεῖ πῖ πι Pi p [p]
Ρ ρ ῥῶ ρω Rhô r [r]
Σ σ (var. ς) σῖγμα σίγμα Sigma
var : Sigma final s [s]
Τ τ ταῦ ταυ Tau t [t]
Υ υ ὖ ὒ ψιλόν ύψιλον Upsilon u [y]
Φ φ φεῖ φῖ φι Phi ph [f]
Χ χ χεῖ χῖ χι Khi kh [k]
Ψ ψ ψεῖ ψῖ ψι Psi ps [ps]
Ω ω ὦ ὦ μέγα ωμέγα Oméga ô [ɔ]



Voir en ligne : Wikipedia.org

Répondre à cet article